Éditions AnimaePsy

les travaux de tous les psychanalystes du passé comme actuel mais aussi les études philosophiques, littéraires, sont autant de sources de compréhension que d'inspiration


PSYCHOLOGIE ET RECHERCHE ANALYTIQUE

 

Collection : Démarche Psychanalytique   Clinique de l’Emprise

 

-- Livre : I    Influences et Suggestions –    Les bases des Jeux de Pouvoirs.   (2009)

-- Livre : II   Procréation et Lien Social.     (2010)

-- Livre : III  Anima – Animus Le Lien, les Désirs, l’Emprise    (2016

-- Livre : IV Anima -- Animus.     (2008)

-- Livre : V  Corrélation symbolique.  (À Paraître) 

  * Auteur :   René Bommelaere

 

-- Livre VI Au nom de l’amour  - démasque le pouvoirdes masques ---  Eduquer- s’Eduquer    

 ( réédition 2009)

* Auteurs : Evelyne Tapie -René Bommelaere

 

-- Comment accéder à l’Œuvre intérieure   (1995)

-- Voile Rêve Révélé                                  (2009)

 * Auteur : Evelyne Tapie

 

Collection : Littérature et psychologie

 

-- La fuite du Cercle

-- Tu seras un génie, ma fille

-- L’essence des mots

-- Passé Composé   

* Auteur : Evelyne Tapie

 Animaey

Institut I.E.S.C.A

40 rue de Tunis, 31 200 Toulouse

W W W. Associationiesca@AOL. com

 

































Étude/l'intuition

Après l’approche proposée sur l’intuition nous nous sommes précipités afin de nous donner une perception (plus précise) de « cet objet ».

Nous nous sommes rendus compte que nous l’utilisions, l’accueillons, de façon infantile. À ce titre nous la dénigrons, nous la méprisons. En effet n’est-ce pas du mépris que nous proposons quand nous percevons la façon ridicule de l’employer. Ridicule semble faible, disons plutôt obsolète, bêtifiante, abêtissante. L’Espèce humaine dans sa quête s’est proposée et a construit ce besoin, cette croyance, d’emprise sur l’autre. Un désir, un plaisir, une jouissance à en faire « un objet ». Un objet de cet autre à la disposition de nos rêveries, de nos ruses, de nos turpitudes. Le supposé pouvoir sur l’autre, la toile d’araignée afin de sucer, d’aspirer l’énergie, le sang, la vie de l’autre.

Exemple :

Il a suffi de dire :

* que l’on donne la vie de à l’autre !

* Que l’on va le reconnaître, l’aimer !

* Que l’on a souffert pour lui !

Pour lui faire supposer qu’il a un devoir envers nous ? Faut-il être nié, demeuré, énucléé, décérébré, pour accepter d’entendre cela et d’y croire…

Tout ce qui peut s’entendre, s’élaborer, s’écrire, se comprendre sur l’intuition implique tous les signifiants en corrélation symbolique : le Sujet —la conscience—le but— le sens… Mais aussi l’air, le système respiratoire,  toutes les fonctions psychologiques de l’Homme, le $, l’Être, le Moi…

. Qu’est-ce que l’intuition ?

Nous donnons un coup de projecteur sur quelques corrélations avec l’intuition

S 1

l’observation

avoir

sensation

eau

j’existe

le sucre

le vécu prénatal infantile

l’oralité

Le $

l’étincelle de conscience

l’être

l’intuition

l’air

je suis

le sel

la naissance, le cordon d’air

l’analité

–– a —

l’acceptation/l’action

valoir

 sentiments/relation

le feu

j’agis

l’amer

la maturation

 

la génitalité

 

 

S 2

l’intégration

paraître

pensée

Terre

je parais, j’apparais

l’acide

le retour à…

 

l’Œdipe

Tout ceci fonctionne en communication selon la plasticité neuronale qui implique la simultanéité, les interrelations en globalité

La globalité s’implique par l’association des différences et les multiples arborisations d’où la notion de quintessence.

Commençons donc, si nous  le désirons, à analyser et surtout à récupérer chaque fonction en conscience. Ainsi si je touche et module  en équilibre ou en déséquilibre une fonction il s’ensuit de même, par résonance, pour toutes les autres fonctions… quel que soit l’équilibre déséquilibre il se répercute sur chacune des parties de l’ensemble.